Les risques des éclairages LED sur la vue

L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (Anses) a rendu un rapport détaillé sur les risques des éclairages LED sur nos yeux.  Ce rapport confirme que certains types d’éclairages à LED, riches en « lumière bleue » », ont un effet toxique sur la rétine et ils perturbent aussi notre rythme de sommeil.

En 2017, des études menées sur des rats  avaient démontré qu’une exposition rétinienne accélère la mort des cellules rétiniennes.  « Réalisés chez le rat, nos travaux suggèrent que la lumière bleue des LED induit un stress toxique dans la rétine », résume Alicia Torriglia, directrice de ­recherche au Centre de recherche des Cordeliers (Inserm, université Paris-Descartes), membre du groupe de travail de l’Agence Nationale de Sécurité ­Sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), qui a publié en 2017,  un avis sur les effets des LED sur la santé et l’environnement.

« Lors des premières expériences en 2013-2014 avec les rats, nous avions décidé de les exposer trois jours 24 h/24 sous la lumière sachant que nos protocoles habituels, sous les tubes fluorescents, duraient neuf jours, explique Alicia Torriglia. On a dû arrêter les ­essais au bout d’un jour car les rats avaient des yeux enflés. » « J’étais extrêmement surprise. L’effet était beaucoup plus fort que ce que j’anticipais. Nous avons donc réduit l’exposition maximale à dix-huit heures et jusqu’à 0,25 joule/cm2, où, à ce niveau-là, on constate déjà des cellules qui meurent dans la rétine du rat », poursuit-elle. On parle alors de phototoxicité. La lumière émise par les LED engendre donc deux phénomènes toxiques parallèles : l’apoptose, et la nécrose, une seconde forme de mort cellulaire, qui entraîne la mort des cellules voisines.

A l’inverse, des expériences ont été menées en exposant des rats à d’autres types d’éclairage (lampes fluorescentes, ampoules fluo-compactes). Ces expositions n’ont occasionné aucun dommage… Les chercheurs ont fait la même chose avec différentes couleurs et ils ont montré une plus forte toxicité de la lumière bleue car ces longueurs d’onde sont plus énergétiques que les autres.

Pour se prémunir de ces dangers, l’Anses recommande de privilégier des éclairages domestiques LED de type « blanc chaud », qui est pauvre en lumière bleue. L’Anses incite aussi à limiter l’exposition à la lumière riche en bleu des écrans à LED « avant le coucher et pendant la nuit ».

Des chercheurs ont étudié la nocivité de la lumière bleue…

Des chercheurs de l’Université de Toledo (Ohio, États-Unis) ont découvert comment et pourquoi la lumière bleue est nuisible à notre vision. La lumière bleue génère une succession de réactions chimiques au sein des couches des photorécepteurs de la rétine. Ces réactions en chaine provoquent à terme  la mort de ces cellules.

Futuristic vision concept with businessman

Comment cela est-il possible? En fait, la lumière bleue va stimuler le rétinal, une molécule qui est naturellement présente dans les photorécepteurs. Le rétinal  est capable de modifier la membrane des photorécepteurs, de changer leur fonction et de provoquer ainsi la mort cellulaire dès deux heures et demie d’exposition. Malheureusement, les cellules rétiniennes ne régénèrent pas, ce qui conduit inévitablement au développement de la DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge).

Néanmoins, les chercheurs ont découvert que la vitamine E (α-tocophérol), pourrait stopper la mort des photorécepteurs; Cela laisse donc un espoir pour prévention de la DMLA. Pour l’heure, le principe de précaution prévaut et il est fortement recommander de limiter l’exposition des lumières bleues et donc de tout écran…

Source : Nature

Première mondiale : une cornée imprimée en 3D

L’impression 3D est un outil révolutionnaire pour remplacer des organes ou des membres malades ou inactifs. La cornée fait aussi partie du challenge.

En France, 20% des pathologies cornéennes s’accompagnent de cécité. Près de 4000 greffes sont réalisées chaque année, notamment pour des pathologies comme les kératocônes ou les dystrophies de Fuchs, etc. Les cornées sont prélevées sur des patients défunts; elles doivent ensuite subir de nombreux tests avant d’être greffées. Finalement, le nombre de greffons disponibles reste peu élevé.

Green Eyes

Continuer la lecture de « Première mondiale : une cornée imprimée en 3D »

90% des salariés ont des problèmes oculaires

Dès 45 ans, vos yeux commencent à vieillir : vous devenez presbytes et cela implique des difficultés à accommoder. L’accommodation est la faculté de votre cristallin à se contracter et à augmenter son pouvoir optique afin de voir net de près. Mais l’horloge biologique avance et à partir de 45 ans la vision devient floue de près.

 

D’autres facteurs sont aussi pointés du doigt comme des troubles visuels non corrigés, un besoin de luminosité et de contrastes importants. La prévention menée par les médecins du travail est primordiale pour limiter les troubles oculaires au travail et améliorer la vision des salariés des plus de 50 ans.

En savoir plus