Des chercheurs ont étudié la nocivité de la lumière bleue…

Des chercheurs de l’Université de Toledo (Ohio, États-Unis) ont découvert comment et pourquoi la lumière bleue est nuisible à notre vision. La lumière bleue génère une succession de réactions chimiques au sein des couches des photorécepteurs de la rétine. Ces réactions en chaine provoquent à terme  la mort de ces cellules.

Futuristic vision concept with businessman

Comment cela est-il possible? En fait, la lumière bleue va stimuler le rétinal, une molécule qui est naturellement présente dans les photorécepteurs. Le rétinal  est capable de modifier la membrane des photorécepteurs, de changer leur fonction et de provoquer ainsi la mort cellulaire dès deux heures et demie d’exposition. Malheureusement, les cellules rétiniennes ne régénèrent pas, ce qui conduit inévitablement au développement de la DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge).

Néanmoins, les chercheurs ont découvert que la vitamine E (α-tocophérol), pourrait stopper la mort des photorécepteurs; Cela laisse donc un espoir pour prévention de la DMLA. Pour l’heure, le principe de précaution prévaut et il est fortement recommander de limiter l’exposition des lumières bleues et donc de tout écran…

Source : Nature

90% des salariés ont des problèmes oculaires

Dès 45 ans, vos yeux commencent à vieillir : vous devenez presbytes et cela implique des difficultés à accommoder. L’accommodation est la faculté de votre cristallin à se contracter et à augmenter son pouvoir optique afin de voir net de près. Mais l’horloge biologique avance et à partir de 45 ans la vision devient floue de près.

 

D’autres facteurs sont aussi pointés du doigt comme des troubles visuels non corrigés, un besoin de luminosité et de contrastes importants. La prévention menée par les médecins du travail est primordiale pour limiter les troubles oculaires au travail et améliorer la vision des salariés des plus de 50 ans.

En savoir plus